Velouté de poireaux, curry et lait de coco; herbes fraîches et croûtons à l’ail.

En cette fin d’hiver, une recette chaude, douce et réconfortante pour affronter les dernières bourrasques et gelées matinales. Une fois de plus, elle est à agrémenter en fonction du contenu des placards et de l’inspiration! Moi j’ai parfumé le velouté au curry et au lait de coco, qui se marient plutôt bien avec le poireau, et j’ai ajouté sur le dessus des croûtons maison, de la coriandre et de la menthe fraîche ciselée. On peut aussi opter pour une version plus traditionnelle, avec de la crème légère à la place du lait de coco, des lardons croustillants et un peu de ciboulette fraîche.

DSC_1037

– 2 poireaux
– 2 pommes de terre
– une belle cuillère à café de curry
– 15 cl de lait de coco
– un reste de pain
– une gousse d’ail
– huile d’olive, une noisette de beurre
– coriandre et menthe fraîche

Émincez les poireaux, épluchez les pommes de terre et faites les revenir une ou deux minutes dans une grande casserole avec un peu d’huile d’olive et de beurre (le mélange des deux donne un bon goût et permet d’éviter que le beurre ne brûle!). Ajouter de l’eau chaude au moins à hauteur, assaisonnez et laissez mijoter 15 minutes.

A l’aide d’un mixeur plongeant, mixer le tout, et ajouter le curry et le lait de coco. Salez et poivrez à nouveau si besoin.

Coupez le pain en petits dés. Dans une poêle chaude, mettez une belle cuillère à soupe d’huile et une noisette de beurre. Écrasez la gousse d’ail à l’aide du plat d’un couteau et mettez la dans la poêle. Ajoutez le pain et faites dorer quelques minutes. Réservez sur du papier absorbant, salez et poivrez.

Servir des bols de soupe, ajoutez quelques croûtons et une petite poignée d’herbes ciselées!

DSC_1050

DSC_1046

Publié par Laurène Petit

Tailleuse de mots et goûteuse de mets, Laurène aime faire chauffer sa plume autant que sa fourchette. Son cheminement entre les bancs de Sciences Po, derrière les fourneaux lors de son CAP Cuisine ou en reportage dans des fermes bio lui ont permis de mieux comprendre les enjeux alimentaires de la fourche à la fourchette. Son pique-nique préféré ? Celui qui rassemble ses amis et ses produits préférés glanés au marché : fromages affinés, fougasse bien huilée, fruits et légumes frais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :