Dans le Perche, ces paysans qui court-circuitent l’alimentation conventionnelle

« Midi pétantes dans le Perche Sarthois. Gilles Michaudel nous accueille pour déjeuner, en compagnie de ses woofers en résidence, de ses deux joyeux borders collies et d’un agneau affaibli qu’il nourrit au biberon depuis le décès de la mère. Sur la table ? Des produits de chez lui : cidre demi-sec en tête, mais aussi une miche de pain au levain, des fromages fermiers et une foule de crudités glanés le matin même au Chardon, magasin de producteurs bio qu’il a cofondé.« 

Reportage à retrouver en intégralité dans le Magazine Oui !

Photos : Hugo Massa

Publié par Laurène Petit

Journaliste indépendante et co-secrétaire générale de la Communauté Écotable, Laurène aime faire chauffer sa plume autant que sa fourchette. Depuis son passage à Sciences Po, son année à Rio et son CAP cuisine, elle s'évertue à faire rayonner les cuisinier.e.s engagé.e.s, grâce au formidable pouvoir des mots. Pour le Fooding, Omnivore, La Ruche qui dit Oui ou Culs-de-Poule, ses collaborations sont aussi gourmandes que variées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :