Potager du Nebbio : îlot de beauté

Reportage à retrouver en intégralité sur Oui ! le Magazine de La Ruche qui dit Oui

Pour suivre les aventures du Potager du Nebbio sur Instagram, c’est par là
Pour les chanceux.ses insulaires qui peuvent commander leur produits, c’est ici
Pour celles et ceux qui souhaitent mettre les pieds sous la table à la ferme, c’est par là. 

Nourriture de l’esprit : la fantastique alimentation ayurvédique

Article rédigé pour Oui !, le magazine de La Ruche qui dit Oui ! À retrouver en intégralité par ici.

Extrait :

© Laurene Petit

L’entrée pour pacifier Pitta

Salade douce-amère de fin d’hiver

Pour 2 personnes :
2 petites endives
1 pomme
1 poignée d’abricots secs
1 poignée de persil
1 poignée de graines germées
2 c. à s. de graines de courge ou de tournesol
Pour la vinaigrette :
1 c. à s. de mélasse de grenade (ou du miel)
1 c. à s. de vinaigre de vin (ou de balsamique)
3 c. à s. d’huile d’olive
Sel, poivre
  1. Rincez et coupez avec passion les endives et la pomme dans la longueur.
  2. Mettez le feu aux graines : faites-les torréfier à sec dans une poêle.
  3. Ciselez fougueusement le persil et coupez les abricots en morceaux.
  4. Faites se rencontrer amoureusement tous les ingrédients de la vinaigrette.
  5. Assemblez énergiquement la salade dans un joli saladier : endives et pommes émincées, graines germées et torréfiées, abricots bien taillés, persil ciselé et vinaigrette typée.

Et l’ayurveda dans tout ça ?

La vinaigrette à base de mélasse de grenade est à la fois sucrée, légèrement amère et astringente : c’est le combo gagnant pour équilibrer les plus Pitta d’entre nous, qui ont une fâcheuse tendance aux saveurs trop acides, piquantes et salées. L’amertume de l’endive et le sucré de l’abricot sec contribuent aussi à apaiser les énergies brûlantes des Pitta. Les graines (germées ou non) et les herbes fraîches sont très utilisées dans la cuisine ayurvédique. Elles donnent goût, fraîcheur désaltérante et vitalité aux plats.

© Laurene Petit

Le plat pour pacifier Vâta

Dhal de lentilles corail au curry masala

Pour 2 personnes :
2 belles patates douces
1 tasse de lentilles corail
1 oignon rouge
3 belles poignées d’épinards frais
1 petit pot de crème de coco
1 petit pot de pulpe de tomate
1 citron vert
1 poignée de coriandre fraîche
2 c. à s. d’huile d’olive ou de coco
2 ou 3 c. à s. de curry masala
  1. Épluchez délicatement l’oignon et faites-lui sa fête avant de le faire chanter dans une marmite avec de l’huile d’olive ou de coco.
  2. Lavez et brossez légèrement et coupez en cubes les patates douces. Ajoutez-les à la marmite. Salez, poivrez, ajoutez un petit verre d’eau et couvrez pendant 5 minutes.
  3. Ajoutez à la marmite les lentilles corail, le curry, la pulpe de tomate et la crème de coco.
  4. Mélangez et laissez mijoter doucement pendant une bonne dizaine de minutes.
  5. Rincez et ciselez la coriandre. Lavez à grande eau les épinards et émincez-les librement.
  6. Ajoutez les épinards à la marmite et remuez généreusement.
  7. Quand le dhal est cuit, fondant, crémeux et aussi réconfortant qu’un câlin, servez-le dans des assiettes creuses avec une bonne rasade de jus de citron vert et la coriandre fraîche joyeusement parsemée.

Et l’ayurveda dans tout ça ?

Ce plat chaud, riche et onctueux est parfait pour les énergies Vâta, que les aliments crus et froids ont tendance à déséquilibrer. Il contient des ingrédients cuits solides (lentilles, patates douces) ainsi que des épices et de la matière grasse qui apportent de la consistance et de la chaleur pour apaiser et nourrir Vâta.

Cuisine, partage & gourmandises : La Provence en itinérance

« Si “nous sommes ce que nous mangeons”, nous sommes plus encore ce que nous cuisinons. La cuisine de Christine Garcia ne pourrait être plus à son image : Provençale, simple et solaire. Cette cheffe à domicile propose une carte inspirée de son terroir vauclusien. Capable de confectionner jusqu’à mille bouchées par prestation, elle cuisine de la même façon pour un banquet que pour sa tablée familiale. »

Article à retrouver en intégralité sur le site d’Ecotable, un label qui identifie et valorise les restaurants écoresponsables à partir d’un cahier des charges précis et selon trois niveaux d’engagement. Il permet à toutes et tous de choisir des restaurants aux pratiques environnementales vertueuses. 

Photographie : Rija Rasoamanana

Le ventre vide pour se restaurer : j’ai jeûné pendant cinq jours – La Ruche Qui Dit Oui !

© Clémence Pittillioen

L’article est à retrouver en intégralité dans OUI ! le Magazine de La Ruche qui dit Oui !

© Clémence Pittillioen

Pâtisserie Emma Duvéré

Le beurre et l’argent du cœur

Image Ecotable
Photographie Arthur Crestani

« Plutôt tarte tatin aux coings du coin que fraisier en février, la pâtisserie Emma Duvéré fait dans la saisonnalité autant que dans la proximité. Implanté depuis 2017 rue Sedaine, au cœur du Village Popincourt, ce lieu de vie bat au rythme du quartier. Les gâteaux de cœur d’Emma, la fondatrice, ont le parfum de l’enfance et des goûters au coin du feu : financiers, madeleines et galette des rois à la frangipane.« 

Article à retrouver en intégralité sur le site d’Ecotable, un label qui identifie et valorise les restaurants écoresponsables à partir d’un cahier des charges précis et selon trois niveaux d’engagement. Il permet à toutes et tous de choisir des restaurants aux pratiques environnementales vertueuses. 

Image Ecotable
Photographie Arthur Crestani

Promenade Paris / Palerme pour le mazagine Îlots Exotiques

« Heureuse qui comme Ulysse, traverse la Méditerranée en bateau pour découvrir la Sicile. C’est le parfum de la fleur d’oranger, le goût de la pistache et le croquant des arancini qui ont grandement motivé mon choix de partir à la découverte de cette “île aux trois pointes”, dont les héritages tantôt africains, grecs et romains en font une terre à la croisée des mondes. »

🍊 Mon récit de voyage est à retrouver dans le dernier numéro d’ Îlots Magazine, accompagné des douces illustrations de Clara Debray 🌱

Une première publication papier qui me remplit de fierté autant qu’elle me donne faim de prochains écrits et de nouveaux voyages.

Îlots Exotiques est un magazine à dévorer des yeux, à offrir et à s’offrir, pour soutenir l’indépendance de toutes les personnes y ayant contribué.

Bravo à Noémie Malaize et à toutes les jolies plumes ayant mis leur patte dans ce bel objet.

Grazie Mattia per la ricetta della focaccia e per questo fantastico momento ! 🙌🏼
Beijo à mon amie Lara, parfaite companheira de voyage, de Wwoofing délicieux et de Couchsurfing insolite 😘