Velouté de poireaux, curry et lait de coco; herbes fraîches et croûtons à l’ail.

En cette fin d’hiver, une recette chaude, douce et réconfortante pour affronter les dernières bourrasques et gelées matinales. Une fois de plus, elle est à agrémenter en fonction du contenu des placards et de l’inspiration! Moi j’ai parfumé le velouté au curry et au lait de coco, qui se marient plutôt bien avec le poireau, et j’ai ajouté sur le dessus des croûtons maison, de la coriandre et de la menthe fraîche ciselée. On peut aussi opter pour une version plus traditionnelle, avec de la crème légère à la place du lait de coco, des lardons croustillants et un peu de ciboulette fraîche.

DSC_1037

– 2 poireaux
– 2 pommes de terre
– une belle cuillère à café de curry
– 15 cl de lait de coco
– un reste de pain
– une gousse d’ail
– huile d’olive, une noisette de beurre
– coriandre et menthe fraîche

Émincez les poireaux, épluchez les pommes de terre et faites les revenir une ou deux minutes dans une grande casserole avec un peu d’huile d’olive et de beurre (le mélange des deux donne un bon goût et permet d’éviter que le beurre ne brûle!). Ajouter de l’eau chaude au moins à hauteur, assaisonnez et laissez mijoter 15 minutes.

A l’aide d’un mixeur plongeant, mixer le tout, et ajouter le curry et le lait de coco. Salez et poivrez à nouveau si besoin.

Coupez le pain en petits dés. Dans une poêle chaude, mettez une belle cuillère à soupe d’huile et une noisette de beurre. Écrasez la gousse d’ail à l’aide du plat d’un couteau et mettez la dans la poêle. Ajoutez le pain et faites dorer quelques minutes. Réservez sur du papier absorbant, salez et poivrez.

Servir des bols de soupe, ajoutez quelques croûtons et une petite poignée d’herbes ciselées!

DSC_1050

DSC_1046

Crumble de chou vert frisé, champignons et lardons

Encore une recette très simple pour utiliser le chou. Elle peut très bien être adaptée avec des épinards, des blettes, ou des tomates en été!

DSC_0975

– Un petit chou frisé
– Une barquette de lardons
– Quelques champignons de Paris
– Une gousse d’ail
– 150 g de farine
– 75g de beurre
– 50g de parmesan

Dans un faitout, mettre les lardons puis faites revenir à feu moyen. Coupez la gousse d’ail en deux et mettez ajoutez là aux lardons. Rincez et coupez le chou et les champignons en lamelles. Ajoutez le tout dans la casserole, mélangez aux lardons, poivrez, arrosez d’un verre d’eau. Couvrez et laissez cuire environ 5 minutes. Enlevez la gousse d’ail en fin de cuisson.

Préchauffez le four à 180°.

Pendant ce temps, préparez le crumble. Mélangez la farine, le parmesan et le beurre coupé en morceaux. Avec les mains, mélangez pour en faire une pâte sableuse (mais pas trop fine!)

Beurrez un moule rond, versez la préparation au chou, puis recouvrir de pâte à crumble. Enfournez pour environ 12 minutes!

DSC_0970

Purée de légumes racines au miel, oeuf mollet et chips de légumes au cumin

Cette semaine, panais et topinambours se sont glissés dans notre panier. Des légumes oubliés au fort caractère, et que certains aimeraient bien bel et bien laisser aux oubliettes. Voici donc une petite idée de recette pour adoucir ces gros durs, et les faire manger même aux plus récalcitrants! Associés à la pomme de terre et à la carotte, aux épices et au miel, on les découvre sous un nouveau jour.

DSC_0945

– 2 pommes de terre
– 2 petits topinambours
– 2 petits panais
– 1 carotte
– 2 oeufs
– 25 grammes de beurre
– 15 cl de lait (ou de bouillon de volaille)
– du miel et du cumin en grains
– huile d’olive, sel et poivre
– petites endives et champignons (facultatif)

Préchauffez le four à 130°.

Lavez et pelez les légumes racine. Coupez quelques tranches très fines de chaque à l’aide d’une mandoline ou d’un bon couteau. Mettez les dans un plat, versez un filet d’huile d’olive, poivrez et ajoutez les graines de cumin, et mélangez bien.
Recouvrez la plaque du four d’une feuille de papier sulfurisé et disposez les chips sans les superposer. Mettez au four pour une quinzaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées (attention, ça brûle vite!).

Coupez le reste des légumes en gros morceaux et mettez les dans une casserole remplie d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire jusqu’à ce que tous les légumes soient bien friables. Égouttez-les et faites-en de la purée (à la fourchette, au presse purée ou au passe-vite), en y ajoutant le beurre froid et le lait chaud. Salez, poivrez, et ajoutez une cuillère à soupe de miel liquide.

Faites cuire l’oeuf dans une eau bouillante pendant 6 minutes. Passez le à l’eau froide, puis écalez le.

Disposez des quenelles de purée dans l’assiette, piquez-y des chips de légumes et des lamelles de champignon. Disposez l’oeuf mollet, et quelques feuilles d’endives, et dégustez aussitôt!

DSC_0963

Quand la betterave devient sexy

La betterave est un légume racine au goût pour le moins marqué. Pour ceux qui aiment, pas de souci, râpée en salade ou cuite avec des pommes de terre, ce sont des façons classiques et simples pour la cuisiner. Pour ceux qui aiment moins son goût terreux (j’avoue que ce n’est d’ailleurs pas mon légume préféré), voici deux idées originales trouvées au gré de mes pérégrinations sur des sites de cuisine: une recette salée, et une recette sucrée (si si!)

Whoopies de Betterave, chèvre frais et noix

DSC_0935

– Une betterave cuite
– Une cuillère à café d’huile de noix, de noisette ou de sésame
– 50g yaourt type Fjord ou faisselle
– 1 oeuf
– 50g de poudre d’amandes
– 140g farine
– 1 cuillère à café de levure chimique
– 100g de chèvre frais
– 1 poignée de cerneaux de noix
– un filet de vinaigre parfumé (figue, framboise,..)
– 60g mâche

Préchauffez le four à 180°.
Mettez la betterave avec le yaourt, l’oeuf, l’huile, du sel et du poivre dans un mixeur et mixez le tout. Ajoutez la poudre d’amande, la farine et la levure et mélangez à nouveau pour obtenir une pâte bien homogène.

Étalez une feuille de papier sulfurisé sur la plaque du four, et déposez y des grosses noix de pâte en les espaçant. Faire cuire pendant une quinzaine de minutes.

 Pendant ce temps, émiettez le chèvre frais et mélangez avec les noix, le vinaigre, du sel et du poivre.

Quand les whoopies ont légèrement refroidi, tartinez-en un premier avec la préparation au chèvre, ajoutez quelques feuilles de mâche et recouvrez d’un deuxième gâteau.

DSC_0938
Source: Recette de Whoopies betteraves-chèvre (www.lesfoodies.com)

Petits gâteaux moelleux Chocolat-Betterave

DSC_0903

– 1 petite betterave cuite
– 200 g de chocolat noir
– 3 œufs
– 90 g de sucre
– 40 g de beurre
– 80 g de farine
– 1 cuillère à café de levure chimique

DSC_0910

Préchauffez le four à 160°.

Mixez la betterave cuite et coupée en morceaux pour obtenir une purée.

Faites fondre le chocolat au bain marie avec le beurre. Battez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez la farine et la levure. Ajoutez la purée de betterave, le mélange beurre et chocolat fondu et mélangez bien.

Versez la préparation dans des petits moules à muffins ou dans un grand moule à gâteau ou à cake.

Cuire 20 à 30 minutes pour les petits moules ou 45 minutes pour un grand moule.

DSC_0912

Source: http://www.cuisineaz.com/recettes/gateau-fondant-chocolat-et-betterave-57587.aspx#

Le dernier panier du cycle

Toutes les bonnes choses ont une fin, et pour beaucoup d’entre nous, c’est déjà le dernier panier de l’année pour Sciences Potiron! Il faut dire que c’était un très beau premier semestre: près de 150 paniers de légumes bio et locaux distribués à plus de 190 étudiants chaque semaine. Et pour cause, des produits aussi bons que beaux, produits et livrés avec amour jusqu’à la cour de Sciences Po par notre maraîcher Patrick.. il faudrait être fou pour s’en priver.

DSC_0139

Et cette semaine, keskonmange alors?

Dans mon panier il y a…

– Des poireaux
– Des pommes de terre
– Des topinambours
– De la mâche
– Des champignons
– Des pommes
– Des poires

Vous retrouverez des idées pour cuisiner les poireaux ici, et pour les topinambours, cette petite pépite oubliée au goût d’artichaut et de noisette, c’est facile! Vous pouvez le cuisiner comme des pommes de terre, en purée, en écrasé, en chips, en velouté, rôti ou braisé.. Un vrai régal!

DSC_0142

Carpaccio de Radis noir, pommes et comté

Voici une petite idée facile pour cuisiner le radis noir pour faire une belle et bonne entrée. Une fois de plus, c’est une recette modifiable en fonction de ce que vous avez sous la main, moi je l’ai agrémentée de plein de petites choses mais pas besoin de faire exactement pareil, laissez libre cours à votre imagination!

La seule chose indispensable pour avoir un beau carpaccio avec des tranches bien fines, c’est une mandoline! Je trouve que c’est un bon investissement en cuisine, car ce n’est pas très cher, et on peut l’utiliser pour bien des recettes: carpaccios de toutes sortes évidemment (de fruits ou de légumes), mais aussi pour couper des pommes de terre, topinambours ou carottes pour en faire des gratins!

DSC_0125

– Un radis noir
– Une pomme
– Un morceau de comté
– Quelques feuilles de salade
– Une poignée d’un mélange de fruits secs (ici amandes, graines de soja, graines de courge et canneberges)
– Pour l’assaisonnement: une cuillère de moutarde à l’ancienne, un bon filet de jus de citron, un bon filet d’huile d’olive, du sel et du poivre

Laver et pelez le radis noir. Coupez le à la mandoline, ainsi que la pomme.
Préparer l’assaisonnement en mélangeant tous les ingrédients.
Disposez la pomme et le radis en les alternant sur une grande assiette, et arrosez avec l’assaisonnement. Le citron est important car il permettra à la fois de donner du goût et que le radis et la pomme ne noircissent pas.
Hachez grossièrement les fruits secs et les feuilles de salade et répartissez sur le carpaccio.
Enfin, ajoutez sur le dessus des copeaux de comté coupés à l’aide d’un couteau économe.

DSC_0126

Gnocchis de pommes de terre, sauce pesto de blettes et noix

J’avais déjà les parfums de cette recette en tête et l’eau à la bouche au moment où ma fourbe de sœur m’a envoyé une photo de ses gnocchis à la sauce pesto de blettes et de noix le weekend dernier.. Et, comme s’il avait entendu mes prières depuis son potager de l’Epinay, Patrick nous a justement glissé ses dernières blettes de l’année dans nos paniers de lundi. Il me restait des pommes de terre, des noix et de l’ail, parfait pour tenter cette délicieuse recette!

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, pas besoin de faire vous-même les gnocchis, vous pouvez les acheter déjà prêts, ou vous servir de cette sauce pour napper vos plats de pâtes! Ça change du pesto classique et c’est vraiment délicieux.

DSC_0118

Pour le pesto de blettes:

– le vert d’une petite botte de blettes (j’ai mis aussi une petite partie du blanc, mais pour ne pas gâcher, vous pouvez cuire les blancs à l’eau ou à la vapeur et les nappez avec le pesto réalisé avec le vert!)
– une ou deux gousses d’ail
– deux cuillères à soupe d’huile d’olive
– une poignée de cerneaux de noix
– un peu de parmesan ou de fromage râpé
– du sel et du poivre

Rincez et coupez finement les blettes. Faites les revenir quelques minutes dans un peu de beurre. Ajoutez si besoin une ou deux cuillères à soupe d’eau.
Mixez avec tous les ingrédients.. et c’est prêt!

Pour les gnocchis:

– 4 pommes de terre de taille moyenne
– 1 oeuf battu
– 6 cuillères à soupe de farine + une bonne dose pour fariner le plan de travail
– un peu d’huile d’olive
– du sel et du poivre

Lavez, épluchez et coupez en gros morceaux les pommes de terre. Faites les cuire dans une grande casserole d’eau bouillante pendant 10 minutes.

A l’aide d’un presse purée, écrasez les pommes de terre, salez et poivrez. Mélangez avec l’oeuf, l’huile d’olive et la farine. Farinez très généreusement votre plan de travail. Façonnez-y des boudins de pâte de 2 ou 3 cm d’épaisseur, puis coupez-le en tronçons de 2cm pour former vos gnocchis. Aplatissez-les légèrement à la fourchette.

Portez à ébullition une grande casserole d’eau salée, et plongez-y une partie des gnocchis. Dès qu’ils commencent à remonter à la surface, attendez encore quelques secondes et égouttez-les à l’aide d’une écumoire. Réservez au chaud et cuisez ainsi tous les gnocchis au fur et à mesure.

Dégustez bien chaud avec le pesto de blettes et des copeaux de parmesan!

2 paniers pour le prix d’un!

Ah, le fameux mois de Novembre… à Sciences Po comme ailleurs, il est réputé pour être un mois bien chargé et intense.
C’est plutôt vrai dans mon cas aussi, et à force de courir partout, je n’ai malheureusement pas pris le temps de poster beaucoup de recettes ici ces derniers temps.

Pour me rattraper, je poste donc les paniers de cette semaine et de la semaine dernière en même temps, avec quelques idées de recettes.

Cette semaine, keskonmange alors? Dans mes paniers il y a…

DSC_0089

– Des poireaux
– Des pommes de terre
– De la mâche
– Des navets violets
– Un chou frisé
– Des pommes
– Des poires

Un beau panier hivernal, quoi! Mis à part la salade et les fruits, on pourrait tout mettre pêle-mêle dans une grande soupe réconfortante! Et les pommes et poires pourraient se transformer en une petite compotée pour le goûter.

DSC_0111

– Des blettes
– Un potimarron
– De la salade
– Des radis noirs
– Des carottes
– Des pommes
– Des poires

Celui ci a gardé quelques couleurs d’automne et c’est pas plus mal!
Parfait pour tester la recette que m’a sœur Pauline m’a suggérée à grands renforts de MMS: des gnocchis au pesto de blettes et de noix!
Pour les radis noirs, ils se mangent très bien crus et râpé en salade ou en carpaccio.

Le panier de la semaine

Cette semaine, keskonmange alors?

Dans mon panier il y a…

– Une courge butternut
– Une salade
– Un céleri rave
– Des noix
– Des carottes
– Des pommes

DSC_0073

Je suis ravie de trouver dans nos paniers bios de cette semaine un céleri rave, que je trouve magnifiquement moche mais ô combien délicieux! Je le vois bien en un velouté, rôti au four, cru et râpé en salade ou finement coupé en célerisotto.. Miam, il y a vraiment plein de manières de lui faire sa fête, donc.

En ce qui concerne la courge, vous trouverez plein d’idées pour l’apprêter et la manger toute entière dans un ancien article de mon blog.

Pour la salade et les noix et s’il vous reste quelques patates, pourquoi ne pas essayer cette recette simple de salade oeuf poché pommes de terre rôties, oranges et sauce roquefort-noix?

Enfin, vos carottes et vos noix pourraient bien finir en dessert, le carrot cake!

DSC_0070

Petits poivrons farcis aux couleurs de Mangueira.. ou comment allier passion pour les légumes et pour le samba

« Chegouuuuuu, a Mangueira chegouuuu ».. Mes amis me connaissant et/ou ayant quelques notions sur le Brésil comprendront l’incongruité de l’association entre samba et légumes. Pour les autres, petit cours de rattrapage: Mangueira est une très bonne école de samba de Rio, dont les couleurs associées sont le vert et le rose.
Et comme tous les moyens sont bons pour ‘matar a saudade‘ du Brésil et surtout du monde du samba carioca qui m’a bercé toute l’année dernière, je me suis donc amusée à faire ces petits poivrons farcis à la betterave et au chèvre frais, en fredonnant le dernier samba enredo de la fameuse Estação Primeira de Mangueira!

DSC_0200

Poivrons farcis au fromage de chèvre frais, betteraves, pommes et noix 

– des petits poivrons verts
– 100g de fromage de chèvre frais
– 1 petite betterave
– 1 petite pomme
– des noix (ou noisettes, ou graines de courge, graines de soja,..)
– un peu de vinaigre de figue (ou de framboise, ou balsamique)

Rincez, coupez et évidez les poivrons.
Épluchez et râpez la pomme et la betterave. Mélangez avec le fromage de chèvre (vous pouvez y ajouter un peu d’un fromage plus puissant type fourme d’ambert, bleu ou roquefort pour relever le goût), les noix hachées et le vinaigre. Rectifiez l’assaisonnement en sel et en poivre selon vos goûts.
Farcissez les poivrons avec ce mélange, et servez ces poivrons colorés comme entrée ou apéritif.

DSC_0197