Le panier de la semaine

Cette semaine, keskonmange alors?

Dans mon panier il y a…

– Des blettes
– Un potimarron
– Des carottes
– De la mâche
– Du fenouil
– Des pommes
– Des poires

DSC_0072

Comme la courge butternut, le potimarron peut se conserver facilement plusieurs semaines! Sinon, dans ma recette de riz sauté à l’indonésienne, vous pouvez utiliser les blettes du paniers à la place du chou pak choi, ça marche très bien aussi.
Pensez à transformer vos carottes en délicieux Carrot cake, tout le monde se régale toujours avec cette recette sucrée.
Enfin, deux petites idées pour manger le fenouil, en ceviche et en quiche.

Bon appétit!

Tout doux, le chou fleur caramélisé!

Ce beau chou fleur de notre panier bio me faisait de l’œil, mais pas envie de le faire en gratin… J’ai donc déniché cette recette plutôt originale sur le blog Ricardo Cuisine, et c’est vrai que c’est une très bonne idée pour changer un peu des classiques!
Je n’ai pas utilisé les mêmes épices, et j’ai pris ce que j’avais sous la main, mais le résultat était quand même très bon. Une bonne idée très simple pour un apéro, ou pour accompagner une viande rouge.

DSC_0926

– 1 chou fleur
– 2 cuillères à thé de sucre
– 1/2 à 1 c. à thé de sel
– 6 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 1 cuillère à thé de curry
(et un peu de poivre en grains!)

Préchauffer le four à 230 °C .

Rincer le chou fleur dans une eau vinaigrée et le tailler en petits bouquets.
Dans un bol, mélanger le sucre, le sel, le curry et l’huile d’olive. Enrober les bouquets de chou-fleur de cette préparation et déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Cuire au four pendant environ 25 minutes, jusqu’à ce que le chou-fleur soit bien cuit et doré.

Tous les légumes, au clair de lune…

…étaient en train de s’amuser (zé!)

Cette semaine, keskonmange alors? Dans mon panier il y a…

– Des poireaux
– Une salade
– Une courge butternut
– Des pommes de terre
– Des pommes
– Des poires

DSC_0019

Ces bon légumes bios annoncent un peu l’hiver… Donc à transformer d’urgence en soupes, en salades ou en gratins réconfortants!
Pas de panique si vous ne savez pas encore comment utiliser la courge, elle se conserve très bien pendant longtemps! Je publierai quelques petites idées rapidement.

DSC_0027

Carrot Cake de l’amitié

Il me restait toute une famille de petites carottes au fond de mon frigo, et comme je recevais chez moi une bande de joyeux musiciens affamés (coucou la Batuka!) le soir même, je me suis dit qu’une salade de carottes râpées ne ferait pas l’affaire…

Je me suis alors rappelée de la fameuse recette du carrot cake de mon idole Julie Andrieu que je n’avais pas encore testée. Et en effet, les proportions sont vraiment au top, le gâteau a une belle consistance, et les épices le parfument à merveille. Moi qui suis toujours dubitative quand il s’agit de « gastronomie » américaine, je dois reconnaître que pour le coup, ils sont forts ces yankees d’avoir trouvé cette superbe manière d’utiliser les carottes!

DSC_0934

– 350 grammes de carottes
– 120g de beurre mou
– 140g de sucre roux ou de cassonade
– le zeste d’1/2 orange non traitée
– 3 oeufs
– 50g de poudre d’amande
– 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
– 200g de farine
– 1 sachet de levure
– 100g de cerneaux de noix
– 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger (pour parfumer, on peut aussi mettre du gingembre ou une petite cuillère à café de quatre-épices)

Pour le glaçage:
– 200g de mascarpone ou de fromage frais
– 40g de sucre glace (je n’en avais pas, j’ai remplacé par un peu de miel et ça marchait aussi)
– le jus d’1/2 orange

Préchauffez le four à 160°.
Pelez et râpez les carottes et pressez les dans un linge pour enlever au mieux l’excédent d’eau.

Mélangez le beurre mou avec le sucre, la cannelle et une pincée de sel dans un saladier. Ajoutez le zeste d’orange, les œufs un par un, les amandes en poudre, les noix, la fleur d’oranger, puis la farine et la levure.
Incorporez les carottes râpées.

Versez le mélange dans une moule à cake beurré (avec ces proportions généreuses, j’ai pu faire un  cake et 3 petits muffins individuels) et enfournez pour une petite heure.

Préparez le glaçage en mélangeant le fromage frais avec le sucre et le jus d’orange, et recouvrez généreusement le cake, après l’avoir fait refroidir. Réservez au frais avant de servir.

DSC_0976

Tomate-Courgette, deux petites recettes

Cette semaine, de belles tomates et courgettes se sont glissées dans notre panier et nous font prolonger un peu le goût de l’été.

Voici deux petites recettes très simples et rapides pour les utiliser, à manger chez soi, pour un pic nique ou en lunchbox pour la pause déjeuner.

DSC_0706

 Petit sandwich chèvre, tapenade et légumes grillés 

– Une petite courgette
– Une tomate
– Un petit poivron rouge
– Quatre tranches de pain de campagne
– Un peu de chèvre frais
– Un peu de tapenade d’olives noires ou vertes

Préchauffer votre four à 200°.

Émincez les légumes à la mandoline ou finement au couteau. Étalez-les sur la plaque du four, salez, poivrez et versez un filet d’huile d’olive. Mettre au four pour une vingtaine de minutes.
Grillez le pain , et tartinez le de tapenade. Coupez de belles tranches de chèvre et déposez-les sur le pain.
Sortez les légumes du four et disposez-les sur le pain, avant de refermer deux tranches en sandwich.

DSC_0684

Couscous en salade aux herbes et aux légumes d’été

– 150g de semoule de blé
– Une belle tomate
– Une petite courgette
– Une poignée de feuilles de menthe
– Une poignée de feuilles de coriandre

Mesurez votre volume de semoule, et versez-la dans un saladier. Versez le même volume d’eau bouillante salée sur la semoule, couvrez et laissez gonfler 5 minutes. Égrainez à la fourchette en ajoutant un filet d’huile d’olive.
Coupez la courgette en très petits cubes, et faites les revenir quelques minutes à la poêle dans un peu d’huile d’olive. Coupez la tomate en petit dès, rincez et émincez finement les herbes et mélangez le tout à la semoule.
Assaisonnez  avec du sel, du poivre et un trait de citron (ou de vinaigre).

Dégustez tel quel ou après une petite heure au frais.

Une fois de plus, n’hésitez pas à ajouter ou remplacer les légumes par ceux que vous avez sous la main, en éminçant des champignons, des carottes, des têtes de chou fleur..
L’assaisonnement peut aussi varier, avec des vinaigres spéciaux à la framboise, à la figue, à la mangue, ou des huiles d’olive parfumées.

Le petit nouveau est arrivé!

Cette semaine, keskonmange alors? Dans mon panier, il y a…

– Un chou fleur
– Des courgettes
– Des tomates
– Des carottes
– Des champignons de Paris
– Des pommes
– Des poires

DSC_0902

Je me régale d’avance avec ces légumes que j’imagine déjà transformés en Carrot Cake, en velouté de courgette, ou en beaux gratins!

DSC_0898

Rouleaux de placard… rencontre inattendue entre Paris et l’Asie

En regardant d’un air dubitatif ce qu’il me restait des légumes du panier j’avoue ne pas avoir eu beaucoup d’inspiration… C’est en me tournant vers mon placard et en apercevant un paquet de nouilles de riz et un autre de feuilles de riz que j’ai eu l’idée de cette version système D des fameux rouleaux de printemps vietnamiens.

Cette recette est un peu technique en raison du maniement des feuilles de riz mais on prend vite le coup de main, et le résultat est vraiment sympa et justifie largement l’effort. En plus, elle permet d’utiliser intelligemment les produits frais du panier de légumes, ainsi que des restes en tout genre (pâtes, riz, poulet,..) pour cuisiner un plat sain et qui change de l’ordinaire.

Les plus intransigeants en matière de cuisine asiatique me pardonneront mon écart à la recette traditionnelle vietnamienne, le but ici est surtout de reprendre la forme ingénieuse des rouleaux de printemps pour utiliser les produits du placard! 

DSC_0862

Pour ma version, j’ai utilisé:

– 6 feuilles de riz
– 150g de nouilles de riz (on peut utiliser n’importe quel type de pâtes ou même de riz)
– des feuilles de salade
– une poignée de haricots verts
– une petite betterave rouge crue
– quelques feuilles de menthe
– de la sauce pour rouleaux de printemps toute prête, ou à faire soi-même en mélangeant un volume de sauce nuoc mam avec 4 volumes d’eau, 1 volume de sucre et 1/2 volume de vinaigre de riz)

Préparez la garniture: épluchez et coupez finement la betterave en lamelles, lavez et essorez la salade, faire cuire les haricots verts à la vapeur ou à l’eau une dizaine de minutes, et lavez les feuille de menthe. Faites cuire les nouilles quelques minutes à l’eau bouillante en suivant les indications du paquet, égouttez les et passez les sous l’eau froide.

C’est maintenant l’heure tant redoutée du pliage des rouleaux! Pour mieux visualiser (et au passage avoir la recette traditionnelle des rouleaux de printemps) vous pouvez regarder cette recette expliquée en photos pas à pas, ou également visionner cette vidéo.

Trempez donc une première feuille de riz dans de l’eau tiède et étalez là sur un linge propre ou sur une grande planche à découper. Garnissez les feuilles sur le premier tiers en laissant de la place de chaque côté. Disposez tous les ingrédients en les empilant de manière à ce qu’il ne dépassent pas d’un rectangle d’une dizaine de centimètres de longueur et d’environ 4 centimètres de largeur.

Roulez délicatement la feuille de riz sur elle-même, en repliant les côtés à mi parcours.
Dégustez tout de suite avec la sauce pour rouleaux de printemps.
Ils peuvent se conserver jusqu’à une journée au frais, emballés individuellement dans un film alimentaire.

DSC_0872

Tronche de cake – Courgettes, pavot et fêta

Voici une petite recette simple et conviviale pour utiliser les courgettes du panier de cette semaine.. Parfait pour ramener à un pic nique ou pour un apéro chez des amis!

J’ai repris la fameuse recette des cakes de Sophie, que j’aime bien car l’extérieur est assez croquant et l’intérieur bien moelleux. Si vous l’aimez plus consistant, rajoutez un peu de farine.

DSC_0737

– 3 oeufs
– 150 g de farine
– 1 sachet de levure
– 10 cl d’huile de tournesol
– 12,5 cl de lait
– 100g de gruyère râpé
– 1 belle courgette
– 100g de dès de fêta
– Une poignée de graines de pavot

Préchauffez le four à 180°.
Lavez et coupez les courgettes. Faites-les revenir dans un peu d’huile d’olive pendant 6 minutes. Elles doivent rester légèrement fermes car elle vont cuire à nouveau avec le cake. Salez, poivrez. Égouttez-les.
Travaillez les oeufs, la farine et et la levure dans un saladier.
Ajoutez l’huile et le lait tiède, puis le fromage râpé. Salez, poivrez bien, et ajoutez la garniture: les courgettes précuites, la fêta et le pavot. Mélangez, et versez dans un moule à cake beurré.
Enfournez pour 40 minutes à 180°.

Cette recette est déclinable à l’infini, en gardant la même base et en changeant la garniture. On peut utiliser tous les légumes du panier de cette façon! Quelques suggestions:

– Saumon / épinards
– Pesto / tomates (confites) / Mozzarella
– Chèvre / noix / raisins
– Oignons / Poivrons / Fêta
– Jambon / Olives
– Pruneaux / Lardons / Chèvre
– Chèvre / Courgettes / Curry

Nouvel approvisionnement pour Sciences Potirons!

Cette semaine, keskonmange alors? Dans mon panier il y a…

– Des courgettes
– Des pommes de terre
– Des betteraves rouges
– Une salade
– Des épinards
– Des pommes
– Des poires

DSC_0840

Une fois de plus, que des bonnes choses pour faire de belles recettes!

Je pense par exemple à une belle salade de début d’automne avec les plus jeunes pousses d’épinards, quelques morceaux de poires, une petite betterave crue râpée et des cerneaux de noix..

Le Nasi Goreng, quand les légumes des Yvelines ont un parfum d’Indonésie..

Voici un exemple parfait de la cuisine que j’aime: un mélange de produits locaux et d’épices d’ailleurs.

Là, c’est un nasi goreng (littéralement: riz frit), un plat de riz parfumé sauté aux légumes, un incontournable en Indonésie. Celui là a été préparé avec ma sœur Marine, qui y a vécu presque trois ans, et m’a ramené les épices spéciales pour réaliser ce plat. Si vous n’avez pas de sœur à moitié indonésienne qui peut vous apporter ça, pas de panique, on peut facilement trouver des épices de substitution en magasin asiatique.
Ce qui est bien avec ce plat d’après Marine, c’est qu’on peut y mettre un peu tout ce qui traîne dans son frigo; parfait pour des étudiants en manque d’inspiration, donc! Ici, j’ai utilisé le chou pak choi  et les carottes du panier, mais on aurait pu très bien utiliser des blettes, des champignons, et varier les plaisirs avec des petits morceaux de poulet, de bœuf ou de crevettes.

DSC_0785

Pour cette recette, il vous faut:

– 200 g de riz blanc cuit
– 2 carottes
– un petit chou pak choi
– une gousse d’ail
– un petit oignon
– 1 œuf
– un peu d’huile neutre et d’huile de sésame si vous avez (on en trouve facilement en magasin asiatique, et c’est une petite bombe de saveur. Quelques gouttes suffisent pour relever un plat)
– un mélange d’épices indonésiennes ou à défaut: un peu de piment, un mélange de petites quantités de ketchup, de sauce soja et de sauce teriyaki

Laver et émincer finement les légumes: tailler l’ail et l’oignon en petits cubes, couper le chou en  fins morceaux et les carottes en bâtonnets.

Faire chauffer un fond d’huile neutre et de quelques gouttes d’huile de sésame dans un wok (ou un grande casserole). Faire revenir l’ail et l’oignon quelques minutes, et ajouter les carottes, puis le chou. Faire sauter 5 minutes, puis ajouter les épices indonésiennes, puis le riz préalablement cuit. Casser l’œuf au dessus du wok et bien mélanger pour l’incorporer au reste des ingrédients. Goûter et rectifier l’assaisonnement. Le nasi goreng doit avoir un petit goût sucré, rajouter donc au besoin un peu de ketchup sucré indonésien (kecap manis), ou de la sauce teriyaki.

Servir bien chaud et déguster avec une belle tomate coupée en quartiers.

DSC_0797