Mettre la main à la pâte : du pain, du levain (et du boursin)

La magie du confinement, c’est qu’il génère des vocations. Graine de prof de yoga, jardinier.e d’espace confiné, prof de salsa en ligne, couturièr.e de masques à la chaîne, boulanger.e du dimanche puis du lundi, du mardi et même du mercredi : les occupations manuelles jadis moquées se révèlent comme les plus utiles dans ces temps troublés.